Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2018 7 15 /04 /avril /2018 15:18

Marathonien, Marathonienne...rien que de l'écrire, je jubile encore, j'en ai des frissons dans le dos. Je me revois passer la ligne d'arrivée, fier d'être finisher du marathon de Paris.

Ce fut dur mais un effort sain, qui a dû me remplir d'endomorphine, puisqu'à peine la ligne franchie, j'ai eu envie de refaire un marathon.

Quel bonheur de terminer son premier marathon sous les hourras d'une foule nombreuse, qui encourage tous les coureurs.

Une mini vie s'est écoulée pendant ces 4h22, avec des moments d'euphories, des coups durs, des encouragements, des rebondissements et au final...la ligne, celle qui termine l'histoire qui vient de s'écrire.

 

Pendant ce temps Annie, elle aussi, vivait son 1er marathon sans problème, avec une préparation rondement menée, elle franchira la ligne avec le sourire.

Elle aura tout planifié pendant 10 semaines. La diététique, les fractionnés, les séances VMA, le seuil, les sorties longues, la récup'.

Une organisation et une motivation qui l'auront amenée devant la ligne sans encombre. Bien sûr, elle aura, comme les 55 000 participants (45 000 selon les autorités !) souffert un peu, elle aura aussi pris le mur mais sans fléchir.

Pari d'allumé et Paris enflammée, mais Pari réussi pour Annie. (http://www.ina.fr/video/I12104905)

Bravo à elle, de nous avoir amené dans cette aventure Parisienne.

 

Hervé...Hervé...que dire !!

Sa fraîche blessure au genou l'a empêché de faire sa préparation jusqu'au bout et sa participation au marathon semblait compromise.

Alors, Hervé nous a fait un coup de Trafalgar. Samedi, il n'a cessé de nous dire qu'il prendrait juste le départ, pour l'ambiance, la foule, l'euphorie.

Mais Hervé est un cheval fougueux, mettez lui un dossard et ses jambes lui disent de courir, courir, plus rien ne peut l'arrêter.

Alors il est parti au coup de sifflet, pas pour quelques foulées, mais bel et bien pour finir son marathon.

35km plus tard à 12km/h de moyenne, son genou lui a dit stop. Et Hervé s'en est allé rejoindre le fan club composé de Rénée, Sandra et Frédérique.

 

Marina, notre spécialiste Marathon. 6 marathons au compteur. Toujours l'envie de faire mieux, de tout donner. Elle est un peu déçue de son temps mais je lui dis qu'ils ne sont pas nombreux les français et encore moins les françaises à pouvoir dire qu'ils ont terminé 6 marathons.

Pour moi, vu de mon 1er marathon, ça me semble une montagne à franchir que de trouver la motivation pour en réaliser 5 autres.

Bravo à elle et je suis sûr qu'elle ira à New York pour la plus célèbre des courses, le Graal des coureurs à pied...ça sera sa plus belle course à n'en pas douter.

 

Gros week-end Parisien pour les 7 capistes embarqués dans le TGV, samedi matin.

Ils ont enchainé les restos (sobres, et que des pâtes), le salon du running, le métro, l’hôtel des Batignolles, le marathon de Paris et retour inespéré dimanche soir grâce à la SNCF qui n'aura finalement pas fait grève pour notre train.

 

Quelques photos pour illustrer ce week-end mémorable.

 

L'équipée sauvage, à la gare de Lyon...Paris nous voilà.

 

Le midi, dans un restaurant italien top niveau. On remarque qu'Annie restera consciencieuse jusqu'au bout, contrairement aux garçons qui payeront peut-être cet écart.

 

Au salon du running, pour récupérer nos dossards, la pression monte d'un cran mais on reste serein, sauf Annie qui rit jaune car elle a peur.

 

Au petit matin, à l’hôtel, on n'a plus le choix, il faut y aller.

 

L'arche de départ, énooooorme !!! Je veux la même pour la foulée des gardis.

 

Le départ pour Marina et Annie dans quelques secondes, on sent qu'elles sont là pour un chrono, la main sur le bouton de leur montre.

 

C'est fugace mais le petit gars en bleu, avec son sac de trail, c'est moi qui salue la foule en délire, trop content de voir enfin l'arche d'arrivée.

 

Après l'exploit, la chaise longue.

Annie excelle dans la pose lascive, même après 42.195 km.

 

Et pour finir, retour en TGV, pour vite vous revoir, pour vous raconter notre week-end marathon de Paris 2018.

 

Le reste des photos du week-end: ICI

Partager cet article
Repost0

commentaires