Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 15:24
Parcours du coeur 2019

Pré-scriptum: (Et pourquoi ça n'existerait pas un Pré-scriptum) Pour cette belle sortie réussie, c'est le retour du blog qui avait disparu.

Il était caché dans un pain de campagne, mais je l'ai retrouvé en recherchant du temps perdu, qui cherchait à gagner sa croute. (On dirait du Gérard Lambert, célèbre écrivain-comique de Cadenet)

 

Dimanche 28 avril 2019 - Parcours du cœur 2019

Comme nous le savons, le cœur, organe indispensable aux coureurs que nous sommes, est à préserver des risques que sont:

fumer comme un  pompier, manger comme un goinfre, larver devant la TV et tant d'autres joies de notre vie moderne.

C'est pour ça, que CAP EN LUBERON, chaque année, montre la voie d'une santé préservée en participant aux parcours du cœur.

Ce matin 7h30 (j'y crois même pas qu'on ait fait ça !), environ 90 coureurs étaient prêts pour 10, 18 ou 25km du parcours du cœur.

Le départ a été donné au célèbre Château la Verrerie, qui, cette année, nous accueille (merci à eux, le cadre est superbe et bien protégé du vent pour apéroter tranquille).

Sam et Karine (Ou Karine et Sam, c'est au choix) nous ont préparé un trail médaille d'Or. Itinéraire très varié, avec du single en forêt, mais aussi en crête, de la DFCI roulante mais pas chiante (Je fais des rimes, je suis sublime), de la montée, de la descente, du zig, du zag, du segment aussi mais surtout des paysages beaux de chez beau.

Sur le 25km, itinéraire que j'ai choisi, le crux fut sans aucun doute, le pit stop, juste avant les crêtes. Là, à l'abri du vent, dans un creux de falaise, inondé de soleil, plein sud...Jérémy et moi, on serait bien resté là plus longtemps. (Surtout Jérémy!)

Sur les autres parcours, je suis sûr que tous se sont régalés à les entendre à l'arrivée, raconter les périples du jour.

Donc grand merci à la famille Bayse (comme ça, y'a plus de problème d'ordre dans les prénoms), pour ce super parcours et une organisation des 3 groupes, bien gérée.

J'en profite pour me remercier d'avoir fait le serre file*(oui, je sais ça ne se fait pas mais qui le fera, si je ne le fais pas...et en plus faire ou dire des trucs qui ne se font pas, c'est ma spécialité comme vous le savez.)

Car durant cette activité de guide serre file, j'ai pu découvrir une queue de peloton. Ben, c'est pas du gâteau !!

Il m'en aura fallu de la patience pour garder ce petit rythme tranquille pendant 25km, mais bon on a perdu personne, l'essentiel est là.

(Au fait, j'allais oublié,  l'astérisque du serre file:

* Officier ou sous-officier placé derrière une troupe en marche pour s'assurer que chacun suit à sa place. )

 

J'écris, j'écris mais toujours pas de photos, allez zou!! Photos.

 

 

Le groupe, juste avant le départ...on voit que je n'ai rien perdu en selfie de masse.

Le groupe, juste avant le départ...on voit que je n'ai rien perdu en selfie de masse.

90 coureurs qui filent vers l'horizon, le coeur rempli de joie et leurs jambes qui semblent flotter sur le chemin.(Oh, c'est beau, j'aurais du faire poête, en fait)

90 coureurs qui filent vers l'horizon, le coeur rempli de joie et leurs jambes qui semblent flotter sur le chemin.(Oh, c'est beau, j'aurais du faire poête, en fait)

Trop beau, tellement beau que l'on arrive pas à savoir si c'est le paysage qui met en valeur le personnage, ou l'inverse. En tout cas, Jérémy, c'est le plus beau des capistes.

Trop beau, tellement beau que l'on arrive pas à savoir si c'est le paysage qui met en valeur le personnage, ou l'inverse. En tout cas, Jérémy, c'est le plus beau des capistes.

Safia n'est pas en reste, côté indicible charme, qu'un léger strabisme convergent vient souligner.

Safia n'est pas en reste, côté indicible charme, qu'un léger strabisme convergent vient souligner.

Une dernière pour la route avec les crêtes en point de mire.

Une dernière pour la route avec les crêtes en point de mire.

Pour la suite des photos, environs 250 (Prévoir sa soirée)

https://photos.app.goo.gl/2eYE5mrz5C1g9e95A

Partager cet article
Repost0

commentaires